Un Conseiller d'État visite les reines du Moléson!

Dernière mise à jour : 28 août

Le samedi 23 juillet, le Conseiller d’Etat fribourgeois Didier Castella a visité la station de fécondation des reines d’abeilles du Moléson. Il répondait à l’invitation des exploitants de la station de fécondation.

Depuis huit ans, des reines Buckfast sont conduites sur le versant nord du Moléson, au-dessus de la station de ski de la Chia, pour leur vol nuptial. Le conseiller d’Etat Didier Castella, responsable de l’agriculture et des forêts dans le canton et physicien de l’environnement de formation, n’a pas manqué de rendre visite à la jeune station d’élevage. Anne-Claude Jacquat, présidente de l’association cantonale des apiculteurs, ainsi que le commissaire cantonal aux abeilles Yves Jacquet se sont également rendus à la visite.

“Je suis impressionné par l’engagement en faveur des abeilles qui se manifeste ici”, a déclaré Castella aux exploitants de la station d’élevage, qui sont tous originaires du Fribourg alémanique. “Mais pourquoi tant de Singinois élèvent-ils des reines d’abeilles ici, en Gruyère ?”, a demandé le magistrat. La réponse est simple : parce que la race Buckfast a beaucoup d’amis dans le district de la Singine et que les vallées alpines de Suisse alémanique sont largement utilisées par les stations de fécondation des races déjà présentes depuis longtemps, on a cherché ici dans le canton une possibilité où les reines pourraient être fécondées dans un endroit isolé. La station de fécondation de la Dent de Lys, qui jouit d’une excellente réputation parmi les éleveurs de Buckfast, existe depuis deux bonnes décennies. Des apiculteurs et apicultrices se déplacent du lac Léman au lac de Constance pour y faire féconder leurs reines. “Par moments, jusqu’à 3’000 reines ont été présentes. Trop, si l’on considère le risque de maladies transmissibles”, a expliqué Marius Schneuwly, président des éleveurs fribourgeois de la race Buckfast. C’est pourquoi les apiculteurs de Singine se sont mis en quête d’une alternative, qu’ils ont trouvée au Moléson.

Les éleveurs d’abeilles Carnica, qui sont la race dominante en Suisse romande, les ont aidés. Ils avaient abandonné la station de Moléson il y a des années, car ils avaient trouvé un emplacement optimal au Petit Mont. Ils ont donc cédé leur ancienne station de Moléson à la race Buckfast. “Je me réjouis de la bonne collaboration entre les apiculteurs”, a poursuivi Castella, “car nous ne pouvons résoudre les grands problèmes concernant les abeilles et la biodiversité en général qu’ensemble !”

Revigoré par un pot de miel de Moléson et une gorgée d’hydromel, le conseiller d’Etat, qui avait fait le déplacement à vélo, a finalement pédalé vers la vallée. Non sans avoir fait part de sa satisfaction de voir que les anciennes divergences entre les apiculteurs du district de la Singine ont été surmontées. “Continuez comme ça, votre engagement est important pour nous tous”, a-t-il déclaré avant de prendre congé.


Texte: Simon Spengler

Photos: Anne-Claude Jacquat


Voir aussi: site web de l'Association suisse de l'abeille Buckfast

202 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout